mercredi 18 janvier 2017

Ce N'est Qu'un Au-Revoir

Vous l'aurez constaté, je me fais de plus en plus rare ces derniers temps, et ce malgré mes bonnes résolutions et mon envie. C'est que nous nous préparons depuis quelques temps à un grand changement avec mon homme et notre puce : nous déménageons dans une maison ! Je suis donc dans les cartons depuis plus d'un mois...toutes mes belles robes,  chapeaux, broches, sacs, chaussures, etc, tout est maintenant sagement empaqueté en attendant le grand déménagement. Et comme on a beaucoup de taf à faire dans la maison, je troque pour quelques temps (un mois ? deux ? plus ? je ne saurais le dire) mes jolies tenues 40's pour des sapes "brouillon" que je peux salir à loisir... Snif.


 En guise d'au-revoir (car oui ce n'est pas un adieu, promis je reviendrai dès que j'aurai posé mes valises et réinstallé toutes mes merveilles !), voici un petit look vitaminé pour affronter les frimas de l'Hiver. Tenue photographiée il y a deux semaines, avant que le froid polaire qui nous glace ces jours-ci ait raison de mes envies de petites vestes et robes légères !


Envie de couleurs et surtout de jolis imprimés ? Je fouille un peu dans ma penderie et voilà que je retombe sur la robe idéale pour répondre à ces envies : une petite merveille fin 30's en crêpe, au ravissant imprimé de papillons virevoltant, tout d'orange, de crème, de bleu et de vert clair sur fond marine. Je me souviens l'avoir dénichée il y a quelques années dans un fond de malle. Bien mal en point et tâchée, elle a été grandement arrangée par ma petite dame du pressing qui a réduit ces dommages. Reste qu'elle n'est pas sans défauts, mais est tout à fait portable en l'état.



Quelle aubaine ! Pour accompagner cette ravissante robe aux papillons, j'ai la veste idéale : en velours côtelé camel, chinée à prix doux aux puces du Canal à Lyon, j'adore sa forme typiquement 40's, très épaulée, avec sa ceinture assortie et ses grandes poches travaillées.
Petit rappel de vert avec les gants et les collants...de marine avec mon foulard en crêpe, 40's lui aussi, et mon sac années 30 en velours bleu nuit à cadre en bois sculpté.



Je ne porte jamais cette robe sans une veste ou un petit gilet pour la "structurer" un peu, car le col rond et ras-de-cou fait malheureusement mauvais ménage avec mes rondeurs. Ça aurait même tendance à les accentuer terriblement, d'autant que les manches de la robe sont "ballon" et la carrure un peu grande. Le petit gilet du jour est un top en jersey du début des années 50, blanc à l'origine, que j'ai teint en vert.



Hiver oblige, les Edelweiss sont de sortie ! Les b.o. sont une trouvaille internet, quant à la broche c'est une prise sur les puces à prix mini. Toutes sont en os peint et datent des années 40-50, souvent vendues en souvenir.


Et voilà de plus près le fameux imprimé de papillons, danse silencieuse toute en couleurs et en énergie... J'adore !


C'est donc sur ces notes douces mais colorées que je vous quitte pour quelques temps... Promis, je reviendrai vite ! Aussitôt que mes chers trésors auront trouvé leur nouvelle place, je vous concocterai quelques petits looks vitaminés pour étrenner mes nouveautés et fêter le redoux par d'autres jolies robes légères. 

A très bientôt, donc !


 

lundi 9 janvier 2017

New Year

Me voilà bien en retard pour vous souhaiter à tous et toutes une merveilleuse année 2017 ! Puisse cette année être placée sous le signe de la paix, du bonheur, de la santé, ...et du vintage bien sûr :-)

Alors que cette nouvelle année a déjà bien commencé, j'ai envie de revenir sur les derniers jours de 2016, un petit flashback dans la délicieuse période familiale des Fêtes de fin d'année. Petit tour en Provence cette fois, pour un Noël sous le soleil et en famille.


Au soir du Réveillon de Noël, toujours ce ciel magnifique au-dessus de la vallée de la Durance... Chaque fois je ne peux m'empêcher de prendre ces splendides couchers de soleil en photo, même si évidemment l'image est loin de rendre comme il faudrait ces couleurs incroyables...

Pour la soirée du Réveillon, j'avais choisi d'étrenner quelques nouveautés, compilée depuis plusieurs mois en attente d'une belle occasion. Vous me pardonnerez la faible qualité des photos, mais la nuit étant tombée j'ai dû utiliser le flash et le résultat s'en ressent :-/


Tadaaaaa !!!
Ah je ne peux que vous dire une chose : ces photos sont bien loin de rendre justice à cette veste qui en vrai est juste à tomber par terre ! 
Ça faisait des mois que j'étais à la recherche d'un swing coat, ces vestes ou manteaux mi-longs dotés de grandes épaulettes, manches larges et à la silhouette très évasée. En effet, j'en ai un peu marre en ce moment des manteaux et vestes cintrés genre coupe princesse, j'ai plus envie de me sentir moins engoncée dans mes vêtements, plus libre de mes mouvements, mais sans toutefois sacrifier l'élégance de la silhouette 40's. Ces swing coat ou swing jacket sont tout à fait recommandés dans ce cas : élégants autant qu'agréables à porter. Mais si difficiles à dénicher ! Car les plus belles pièces s'échangent à prix d'or, bien évidemment...


J'ai déniché cette merveille sur le shop Etsy de Vintage Victory Girl. Pas donné, mais je ne regrette pas une seconde d'avoir grillé mes maigres économies pour cette splendeur. Cette couleur, cette forme parfaite, c'était trop rare pour la laisser me passer sous le nez !


De dos on se rend mieux compte de cette silhouette évasée et très épaulée, que j'affectionne tout particulièrement.Cette veste est juste magnifique ! Il me tarde de l'assortir avec d'autres tenues et de faire des photos plus convenables. Au Printemps, sans doute, car avec les fraîcheurs actuelles elle est bien trop légère.


Détail des poches, brodées de surpiqures noires et de perles de jais.



Sur la tête, un de mes turbans favoris, français, en velours noir barré de rayures or, gris et bordeaux. Dès son acquisition il y a quelques années (un vrai coup de chance sur Ebay), je l'avais agrémenté de cette grande flèche Art Déco en galalithe peinte, broche cassée que je trouvais bien plus visuelle portée ainsi qu'au col.


Tombons la veste pour voir ce qui se cache dessous : une autre nouveauté que cet ensemble à pois en crêpe, chiné sur le net à prix mini car présentant de nombreux défauts et réparations à faire. Je suis ravie de cette acquisition, facile à porter et dépareiller au gré de mes envies, même si j'ai déjà dû refaire toutes les coutures de la jupe et je vais devoir faire de même avec le top (le fil est "cuit" et lâche de toutes parts, heureusement le tissu, lui, tient le coup)... 
Encore une fois, ces photos sont loin de rendre justice à cette très jolie pièce...


Au col, une acquisition récente : petit scottie en celluloïd dans sa niche en métal, années 40.


Une tenue plutôt habillée, de circonstance, avec ses coloris noir-or-argent-rouge-crème. Une tenue de fête !

Après s'être délectés d'un bon repas et avoir massacré les papier cadeaux dès minuit, et après une bonne nuit puis une matinée derrière les fourneaux, j'ai revêtu une tenue plus légère pour le jour de Noël :


Certes cette tenue serait peut-être plus adaptée à une fraîche journée de Printemps, mais j'avais tellement envie de porter enfin cette robe acquise de longue date que j'ai décidé de l'étrenner pour l'occasion. J'avais en effet acheté cette robe il y a près d'un an, craquage complet sur Etsy... Malheureusement elle était beaucoup trop grande, surtout aux épaules, en plus de devoir être sacrément raccourcie et reprise au buste. Elle a donc rejoint mon tas de travaux couture, et y est restée depuis... Mais il y a peu j'ai finalement trouvé la motivation de m'y attaquer, et la voilà donc portée pour la première fois (même si je vais devoir reprendre encore un peu les épaules et quelques autres détails pour un meilleur tombé).


C'est donc une robe en rayonne, de la fin des années 30 début 40, avec cette coupe typique : découpe princesse, col V, manches ballon, jupe fluide légèrement évasée.


Dans les cheveux, une petite touche de couleur donnée par quelques fleurs, qui égayent simplement la tenue et rappellent les tons de l'imprimé.


Aux oreilles, de délicates boucles d'oreilles papillon en celluloïd peint, pour lesquelles j'ai littéralement craqué sur Ebay récemment.


Au doigt, cadeau de mon chéri : une baque "tank" au design typiquement Art Déco, repérée sur le net... C'est un chouïa bling bling pour moi avec tous ces brillants, mais j'aime trop ce genre de bagues 40's très massives.



Petit selfie avec my love...avant d'aller prendre 3kgs à table, entre le foie gras, la choucroute et la bûche !!!! Pfiouh c'est physique Noël ;-P
 


Quelques jours après le tourbillon culinaire et familial de Noël, nous profitons d'un après-midi ensoleillé pour faire une balade sur les berges d'un étang tout proche. Comme j'aime les paysages de la Provence en Hiver ! 
 


Il règne un calme, une ambiance bucolique si paisible, romantique, propice à la rêverie. J'ai toujours adoré les promenades en cette saison, aussi loin  qu'il m'en souvienne... 
 


 Terminons ce petit flasback avec mes plus beaux cadeaux : mon homme et ma petite puce qui a tant grandi, quel amour ! 

Et il n'y a pas à dire, la magie de Noël c'est bien dans les yeux des enfants qu'on la retrouve...que du bonheur.




 

mercredi 21 décembre 2016

Acquisitions Récentes

La saison n'est plus aux grandes trouvailles. Les vide-greniers c'est fini jusqu'au Printemps (mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de mes dimanches ??), les gens sont tout au grand speed pré-Noël, et même les étals des brocanteurs sont moins remplis... Chaque année le même constat, et le même manque pour l'addict invétérée que je suis. Alors que je pensais assouvir ma soif sur le net, même là les nouvelles pièces intéressantes se font plus rares. Oh, tant mieux pour mon porte-monnaie, mais bon. C'est plus fort que moi : j'aime chiner, passer en revue des heures de listings sur le net, arpenter les allées des puces, retourner les tas de vêtements poussiéreux... Je ne sais pas m'arrêter, et j'ai sans cesse "besoin" de nouveautés !
J'ai tout de même réussi à dénicher quelques petites merveilles, que j'ai compilées ici : il s'agit de prises effectuées sur le net et aux puces sur plusieurs semaines. C'est parti.


Comme toujours, la part belle aux broches ! Mais aussi un peu de textile chiné pour trois fois rien...


Chinés au fond d'un tas de fringues, ces gants en laine jaune moutarde, j'adore. Eh oui, malgré mon imposante collection de gants, je n'en avais pas encore de cette couleur ! Chinés pour seulement 50 cents, ça fait plaisir...


Dans le même tas de fringues, une petite écharpe en laine à carreaux, aux tons tout à fait raccord avec les gants sus-nommés ! Au cou ou dans les cheveux noué en turban, ce petit bout de laine fera des merveilles.


Cadeau d'un broc sur le point de remballer, un coupon de soie noire avec tissage de fleurettes et feuillages. Idéal pour refaire une doublure de sac ancien, ou même à porter en foulard !


Et voilà quelques nouvelles pièces pour ma collection Make, Do and Mend


Grands bouquets, coquillages, fleurettes et boutons...chacune est unique.


Coup de coeur pour ces ravissants petits chevaux !


Que d'inventivité ! Et tout ça avec seulement quelques bouts de ficelle, c'est le cas de le dire !


Et il n'y a pas seulement des broches fabriquées ainsi à partir de fils plastiques de couleur : des colliers aussi ! J'avais déjà un rouge, s'ajoutent un noir et un rose pâle.


Grosse boucle de ceinture en galalithe montée en broche...trouvaille de fond de carton !


Petits coups de coeur pour ces broches chinées sur Etsy...


Encore une belle araignée ! Celle-ci a un abdomen en verre d'un beau vert lumineux et est en laiton. J'adore !


Et enfin, last but not least, les dernières entrées de ma collection de broches Libération ! En celluloïd, plexi peint, lucite gravée et peinte ou résine rehaussée de perles de plastique et peinte, voilà quatre beautés qui vont rejoindre leurs consoeurs... Hâte de les porter toutes !


 Si je ne trouve pas le temps de revenir dans ces pages avant la date fatidique, je vous souhaite déjà à tous et toutes de passer de merveilleuses fêtes ! 
Profitez bien, et à très vite ! 


 

mercredi 7 décembre 2016

Petits Riens du Week-End


Voilà la petite chine de ce dernier week-end. Pas de quoi fouetter un chat mais déjà quelques menus trésors qui apaisent un peu ma soif de nouveautés vintage, jusqu'au week-end suivant. 
Panne de réveil, températures fraîches, c'est fort tardivement que je me suis décidée à partir en chasse...du coup, plus grand'chose à me mettre sous la dent. C'est sûr qu'on fait de meilleures trouvailles en venant au plus tôt, quoique en cette période ce n'est pas forcément vrai. Ce qui compte de toutes façons c'est d'avoir l'oeil, et d'être au bon endroit au bon moment !


Commençons avec cette énorme boîte en métal émaillée, repérée depuis quelques temps chez un brocanteur de ma connaissance. Je n'ai pas résister plus longtemps, la voilà mienne : parfaite pour ranger les décorations du sapin !




Le côté fun et coloré des années 70, décidément, j'adore. Comment résister à cet ensemble salière-poivrière so kitsch !?



Pour ma collec' de pouêts vintage, un bel ajout avec ce très grand spécimen, so cute. Un âne ? En tous cas ma fille l'aime aussi et l'a réquisitionné sitôt arrivé :-)


Et pour finir, l'affaire de la semaine : une paire de derbys en cuir des années 40, neuves d'époque et à ma pointure, pour un prix rikiki ça fait plaisir ! Un petit tour chez le cordonnier pour poser des patins (les semelles tout cuir ça gliiiiiisse c'est l'enfer) et elles seront très bientôt à mes pieds pour de nouvelles aventures vintage.

A bientôt !