vendredi 5 avril 2019

Tons Printaniers

Comme promis, je reviens au plus vite avec une tenue récente qui m'a permise d'étrenner un très joli manteau léger de demie-saison comme j'en cherchais depuis des lustres.



Au Printemps plus qu'en toute autre saison, j'aime porter des tons quasi pastels, mais toujours rehaussés d'une teinte plus "franche" et foncée, car je trouve que ça structure efficacement la silhouette. Il faut dire que depuis que je me suis considérablement arrondie j'évite au possible les couleurs trop claires, trop pâles...


 Voici donc un manteau en gabardine bleu marine, non doublé, acquis tout récemment sur Etsy à la faveur de soldes ponctuelles. L'occasion était trop belle, je me suis donc laissée tenter ! Et je ne regrette pas une seconde mon achat : l'état est bon sans être parfait, les manches sont un chouïa justes pour mes gros bras (mon grand problème avec les robes d'époque ça !), mais c'est une pièce de demie-saison comme j'en cherchais depuis vraiment longtemps. Et de plus, je pourrai me servir de ce manteau comme modèle si je m'enhardis un jour à tenter d'en coudre une copie...


La robe, vous la connaissez : je l'ai depuis plusieurs années. Je l'avais plus ou moins condamnée à être démontée car le tissu sous les aisselles commence vraiment à lâcher...mais quand je l'ai revue récemment dans mon panier de couture en attente, je n'ai pas eu le coeur à la détruire. J'ai donc réparé comme je pouvais, pour l'utiliser encore autant que possible. Car j'aime vraiment beaucoup son tissu et ses couleurs, ces mauves, violet et crème parsemés de discrètes touches corail.


Une fois fermé, ce petit manteau nécessite une ceinture pour marquer plus ostensiblement la taille (sans quoi ça fait trop "tube" à mon goût). Mais j'aime tout dans cette pièce : sa longueur, sa taille marquée par un petit froncé, ses épaulettes, sa couleur, et bien sûr son côté pratique. Il s'agit au départ d'un manteau / veste de "sport" , ou loisirs, d'ailleurs.


Mes lunettes du jour sont de vieilles copines, chinées à Paris si ma mémoire est bonne. Quant au foulard, ne vous laissez pas tromper par son motif à pois hyper courant, actuel et "pin-up" (ouh que je déteste quand on me dit "ah c'est sympa votre look pin-up" grrr), il s'agit en réalité d'un vrai foulard des années 40, en crêpe lourde et fluide, d'un beau bordeaux parsemé de pois crême.


Ici on voit mieux les couleurs de la robe, qui comme je disais sont un peu ma palette favorite du Printemps.


Pour ceinturer cette robe / ce manteau de la plus belle façon, quoi de mieux qu'une ceinture d'un corail bien flashy ? J'ai acquis ce bijoux (le mot est peut-être excessif mais vraiment je suis fan des ceintures d'époque, je sais plus me tenir quand j'en trouve une) tout récemment via Instagram. Prix parisien...mais une ceinture superbe, et qui me suivra longtemps, dans toutes sortes de tenues. J'adore.


Au col, une de mes broches favorites, en celluloïd mauve et crème.


Mes chaussures vous sont également connues puisqu'en cette saison je ne porte presque qu'elles avec toutes mes tenues 40's : pratiques et confortables, je ne saurais trouver mieux pour une virée en ville, tout en restant raccord avec le style que j'affectionne !
 Quant au sac, vous l'aviez aperçu récemment dans un de mes récits de trouvailles. Depuis je le porte quasi au quotidien, et il ne cesse pas de me surprendre par sa solidité et son côté ultra pratique.


Voilà donc une tenue printanière idéale pour une matinée fraîche passée à chiner aux puces. Il me tarde d'ailleurs de vous montrer les petites trouvailles que j'y ai faites ;-)

A bientôt !

 

mercredi 3 avril 2019

Février & Mars : Flashback

WoW !
Depuis le 15 février je n'ai pas écrit une ligne sur ce blog, et ainsi j'ai failli à toutes mes pieuses promesses... Il faut dire que les occasions de m'asseoir simplement devant mon ordinateur ont été rares. J'ai l'impression de courir non-stop, de faire un maximum de choses, et pourtant rien n'avance. Et le temps semble passer toujours plus vite...

Pour me faire pardonner pour mon absence, je vous ai préparé un petit post flashback, revenant en quelques photos sur mes looks, acquisitions et trouvailles rétros de ce dernier mois et demi de silence radio.

Commençons avec la fameuse tenue que j'étais sensée vous montrer peu de temps après mon dernier article...


Tadaaaaaa ! :-D
Ce jour-là il faisait un temps idéal pour une première sortie avec cette fabuleuse veste en jersey bordeaux, cadeau de ma Maman pour Noël. Si vous suivez mes articles depuis un moment, vous savez que j'affectionne particulièrement ces vestes en jersey des années 40, quasi introuvables. Alors je ne pouvais qu'être fan absolue de celle-ci ! Et franchement, ces photos ne lui rendent absolument pas justice.


Quoi de mieux qu'un peu de rouge pour souligner le bordeaux profond de cette veste ? Ainsi, j'ai ressorti une vieille connaissance pour l'occasion, un petit tailleur 40's en rayonne rouge et blanche, hyper confortable et joli à la fois.


Et comme j'aime bien les opposés quand je "construis" une tenue, j'ai choisi des couleurs froides pour mes accessoires, pour les faire ressortir en contraste. Par exemple, ces grandes solaires 40's aux montures d'un bleu translucide discret, chinées à Paris.


Au col, une petite broche de ma collection make, do and mend, le système D à l'anglaise pendant la guerre. Ces jolis bouquets rivalisant de fleurs et de couleurs flashy deviennent rares, mais surtout très chers...quel dommage ! Ça fait longtemps d'ailleurs que je n'en ai pas acquis de nouvelle.
 
Quant à mon sac du jour, c'est un de mes plus beaux spécimens de sacs brodés, vers les années 20 ou 30. J'en suis fan !

Détail du travail de surpiqures sur les poches de la veste... 



 La ceinture est elle aussi d'époque, trouvée sur Etsy dernièrement (qui n'a pas besoin d'une ceinture rouge ??? oui d'accord j'avoue j'en ai pas qu'une. Mais chuuuut). 
Un peu de rouge, des tons chauds soulignés par la profondeur d'un bordeaux soutenu, sur lesquels tranchent des accessoires aux couleurs froides : une tenue comme je les apprécie en toute saison, et qu'il me tardait de vous montrer enfin. Puissiez-vous me pardonner cette longue attente ! ^^

La seconde tenue que voilà, datée de quelques jours plus tard, reprend un peu le même principe de contrastes entre couleurs chaudes et froides, cette fois avec une robe en crêpe récemment acquise et que j'aime déjà beaucoup...


Même ceinture, mêmes chaussures (hyper confort, pour des shoes d'époque c'est suffisamment rare pour être souligné - du coup je les porte beaucoup), même veste... Mais ici cette robe parsemée de fleurettes rouges, violettes et jaunes, sur un fond bleu ciel : une robe-chemisier toute simple comme je les affectionne, pratique et confortable en toutes occasions.


J'en profite pour vous montrer les plis du dos de ma veste, à la taille très cintrée et aux épaules surdimensionnées, style typique des années 40...


Il devient si difficile de trouver des robes 40's à des prix décents que je me jette littéralement dessus quand j'en croise une à ma taille ! Je ne regrette en rien celle-ci, tant je la porte régulièrement depuis que je l'ai reçue, et tant le champ des accessoirisations possibles est vaste :-)

Pour la tenue suivante, on change un peu de style :


J'achète très peu en magasins de "grande distribution" type Zara et autres. Il y a quelques années c'était même jamais ! Mais avec la reprise du travail en restauration, je suis bien forcée de trouver des ersatz à mes jolies robes d'époque... Alors quand une pièce s'inspire des codes d'une de mes décennies favorites (ici les années 30), je fonce ! 
Sur cette robe en particulier, j'ai craqué pour sa longueur et sa fluidité (elle est en crêpe), mais aussi son imprimé fleuri aux tons acidulés qui filent la pêche.


Pour braver les températures encore timides, j'ai ressorti  un vieux de la vieille, mon manteau 70's adoré s'inspirant tellement des lignes des années 40, chiné il y a presque 10 ans à Paris... Je l'adore ! La ligne de son dos est tellement magnifique je trouve...


Rappel des tons de la robe, quelques jonc en bakélite font une petite sortie à mon bras...


Détail de l'imprimé...



Et voilà une de mes acquisitions récentes préférées : ces sabots façon derbys bicolores sont juste trop géniales ! C'était pas gratos mais je ne regrette pas une seconde de me les être offertes tant j'adore les porter. Si je savais fabriquer des chaussures, j'en ferai des wagons ! 


Quittons à présent le chapitre des tenues de ces dernières semaines, pour quelques photos récapitulatives de mes trouvailles récentes : 



Une fois encore, il y a un peu de tout ! Bricoles, kitscheries, chaussures, chapeaux, solaires, trésors oubliés... Ce tableau de trouvailles est le résultat d'achats entre ami(e)s, de chine aux puces, et de récup.
Voyons cela en détail :


 Deux grandes étiquettes de boîte de madeleines... j'adore le design, les couleurs !


Au rayon kitscheries, je n'ai pas su résister à cette petite boîte religieuse... on ne se refait pas que voulez-vous.


Quoi de plus fun que ces étranges réceptacles qu'on croise régulièrement dans les fonds de cartons sur les vide-greniers ?! Mais qu'est-ce donc, me direz-vous ? Des coupelles à sauce ! Qui se clippent sur le bord de l'assiette, pour mettre la sauce à part...ingénieux, non ? Et tellement kitsch aussi, surtout dans ce panel de couleurs bien flashy !


Cette carte de barrettes "Magali", années 30-40, quoique incomplète, est repartie dans mon panier...


Deux jolies broches cigale, l'une en bakélite ou galalithe beige, l'autre en résine peinte.


Depuis que j'habite en maison, et que donc j'ai un peu d'espace tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, je me lâche complètement sur les plantes. Pour vous dire : me lâcher seule chez Botanic est presque aussi dangereux que de me laisser 2h aux puces de St Ouen !!! ^^ Et qui dit plantes, dit pots, et qui dit pots dit... ah ben dit pots vintage de préférence ! Souvent moins chers que les récents et bien plus originaux et ravissants, ils font leur sortie ces derniers temps aux puces à la faveur des beaux jours. Celui-ci m'a charmée par sa petite taille, son jaune passé, ses stries inhabituelles. Hâte de lui trouver un petit habitant ;-)


Pour ce qui est des chaussures, je vous présenterai ici mes deux modèles favoris d'un petit lot acquis dernièrement. La partie émergée de l'iceberg, en quelque sorte.



Mes pref, ce sont ces compensées à talon ouvert en toile marron et simili cuir  rouille : tout ce que j'aime. Malheureusement trop petites pour moi !...

Celles-ci par contre sont tout à fait portables : semelle crêpe robuste et confortable (perso j'adore, c'est même ce que je préfère), forme un peu massive, typique des sandales années 40. Il me tarde vraiment de les assortir à mes tenues estivales à venir !


Pour ce qui est des chapeaux, j'ai craqué sur ce ravissant petit volume en paille crème et marine, parfait pour les jours chauds qui nous attendent cet été.


Inhabituel dans ma collection, ce bibi fin 30's m'a pourtant charmée par son volumineux noeud de satin à carreaux aux couleurs chaudes...



S'il est quelque chose que j'adore chiner (entre autres), c'est les solaires des années 40 ! Ma collection s'est d'ailleurs encore enrichie de deux très belles paires que je vous montrerai très bientôt (oui cette fois c'est promis, juré, craché)... Cette paire-ci est très originale car  1) d'un très beau bleu (couleur plutôt rare), 2) ce sont des lunettes de désert / de montagne. Résultat ? Eh ben on n'y voit rien ! Que dalle ! C'est pas les lunettes à prendre pour une balade en ville, je me paierais un poteau direct ^^ Mais quelle pièce, j'adore...


Terminons à présent ce petit flashback des mois de février et mars, et cette revue de trouvailles, par un grand coup de coeur :

 Que se cache-t-il dans cette oblongue sacoche en toile grossière, brodée de cerises ?



C'est un parasol ! Vu le style de la housse de protection et certains détails du parasol en lui-même (toile épaisse, motifs, pied en métal peint, pointe en bois peint), je dirais que cet ensemble date très probablement du début XXe, sans doute autour des années 20 - 30. Et ce qui est fabuleux c'est que le parasol est dans un état impeccable ! J'étais toute émue lorsque mon homme me l'a posé dans les mains en mode "tiens, cadeau"... J'ai hâte de vous le montrer bientôt déployé, dès que la météo se prêtera à un petit pique-nique champêtre aux accents rétro !


Je vous laisse pour aujourd'hui sur ces couleurs vitaminées qui donnent envie de soleil et de farniente...et je vous dis à très (très) bientôt, pour une nouvelle tenue 40's que je veux vous montrer ;-)

vendredi 15 février 2019

Trouvailles et Acquisitions Récentes

La saison des vide-greniers est presque lancée ! En tous cas, avec la belles semaine ensoleillée que nous avons eue, on se croirait déjà au printemps... Quel bonheur de goûter enfin à cette douceur tant espérée après des jours et des jours de grisaille et de pluie. Le moral s'en porte évidemment mieux, et le corps aussi du même coup !Alors, je bous à nouveau d'impatience à l'attente du week-end et des ses promesses de nouvelles trouvailles...



L'essentiel des pièces que je vous présent aujourd'hui ont été acquises entre les traditionnelles puces du samedi matin (autour de l'église St Aubin à Toulouse), et le plus gros vide-grenier (couvert) du début d'année, qui marque la reprise des festivités dominicales pour moi :-) Quelques autres ont été dénichées au hasard de mes fouilles dans les méandres du net... Mais voyons cela en détails sans plus attendre !


Oh ben tiens, comme par hasard, un peu de vaisselle !!! LOL 
Ben oui, je ne résiste que difficilement 6 voire pas du tout - à la vaisselle ancienne, surtout les éléments des manufacture Digoin, Sarreguemines, Luneville, et autres pratiquant le motif au pochoir. Mon objectif est de constituer à terme un service complet composé uniquement d'éléments orphelins : quand il n'y a qu'une assiette / qu'un bol / qu'un plat, les gens les vendent bien moins cher...et puis j'aime le côté fun d'une tablée dépareillée, pleine de couleurs et de variété. Ces deux éléments-ci vont donc retrouver leurs cousins et cousines dans mon vaisselier, avant de venir animer prochainement une joyeuse tablée.


Entre la vaisselle et le bric-à-brac, ce petit plat de dînette en émail sera parfait pour servir des snacks à l'apéro ! Eh oui je kiffe l'émail aussi, et ce petit élément quasi donné sur le vide-grenier de dimanche m'a ravie. Oui il m'en faut peu ha ha  ^^ !


Je chine assez peu de verrerie d'ordinaire : on trouve très peu de verres dignes d'intérêt à mon sens, ou alors très cher ou très fragiles... du coup à part les verres à motifs au pochoir (encore !) que j'adore et qui commencent à se faire rares, et les bocaux anciens... Mais pour une petite pièce, je me suis laissée séduire par ces deux pots anciens, qui pourront trouver de multiples usages : pot à crayon, vase, réceptacle à perles ou autres... 


Toujours aussi fan des pièces kitsch en plastique des années 70, je leur résiste de mieux en mieux...sauf quand c'est vraiment pas cher ! Comme pour ces deux paniers, ce petit porte-lettres, ce cache-pot grand volume et ces deux cintres bariolés, qui ne m'ont presque rien coûté !


Décidément j'adore les broderies des pays de l'Est. Et cette petite boîte à bagues chinée pour une petite pièce ne pouvait pas rester sur place, elle est repartie avec moi ;-)


Là c'est plus pour le clin d'oeil à mes origines alsaciennes et parce que c'est vraiment trop cute ! Petit sac en toile imprimée...ma fille a voulu me le braquer direct ! Déjà accumulatrice de sacs...on se demande de qui elle tient ça ;-D


Chiné sur Ebay, un joli métrage de coton Art Déco qui promet un beau projet prochain ! J'adore !


Toujours fan des trousses des années 60-70, je commence à en avoir pas mal en réserve...Mais je n'en avais encore jamais chiné de cette grande taille, qui contiendrait presque une tablette !



Pour le rangement des papiers ou autres, une grand boîte à clapet en cartonnage épais, vériatble petit meuble à ranger sur une étagère ou dans un buffet. D'ordinaire les brocs vous vendent ce genre de boîtes anciennes à prix d'or ! Mais j'ai eu la chance de dénicher celle-ci pour trois fois rien sur un stand où j'ai mes habitudes ;-)


Ca faisait un moment que je n'avais pas chiné quelques cartes postales anciennes... Celles-ci feront bientôt des voyages jusqu'au bout du monde : quand je vends une belle pièce sur ma boutique Etsy, je l'accompagne toujours d'une carte ancienne que j'ai chinée :-)


Petit miroir caché, artisanat de  ?? J'hésite entre l'Inde et un pays d'Afrique du Nord... Qu'en pensez-vous ?


J'avais dit que j'arrêtais d'acheter les pouic-pouics, mais les seuls auxquels je ne résiste pas sont ceux de la marque Delacoste, comme ce ravissant chaton aux yeux hallucinés.


Et encore des broches !!! Comme si je n'en avais pas assez... Mais comme c'est mon bijou fétiche, je ne me lasse pas d'en trouver de nouvelles, toujours avec plaisir. Cette jolie fournée a été acquise entre le net et le vide-grenier de dimanche, et mêle des pièces des années 40 à 70-80. 


Gros coup de coeur évidemment pour cette délicate brassée de fleurettes en celluloïd...et ces drapeaux alliés en résine peinte qui vont rejoindre ma collec de broches Libération...


Coup de coeur également pour cette large broche en métal émaillé aux fleurs tricolores, dans un style mêlant Art Nouveau et Art Déco. J'adore !


Pas grand'chose côté mercerie, à part cette paire de boutons en bois peint des années 40 à motif Libération avec ses fleurs bleu-blanc-rouge : bleuet, marguerite, coquelicot. 


Terminons avec mes deux pièces favorites, parmi cette jolie moisson de trouvailles :
 


Une belle paire de gants en laine crème à motifs bordeaux, vers les années 40-50, qui a accroché mon regard sur un stand dans les allées du vide-grenier de dimanche. Je suis toujours aussi accro aux gants de l'époque, donc je n'ai pas hésité une seconde ! Surtout qu'en trouver en état aussi parfait relève presque de l'exploit aujourd'hui !


Et ma pièce de la semaine : un grand cabas en patchwork de cuir marron chocolat et bordeaux, années 40, déniché sur le net à un prix plus que raisonnable car référencé comme  70's ! Typiques de la période de restriction textile, ces sacs étaient généralement confectionnés avec des chutes de cuir (le cuir étant rationné). Sa grande taille très pratique et sa forme proche de celle d'un panier me laissent à penser qu'il a pu servir de sac de courses... J'imagine les heures à passer dans les queues pour acquérir à peine de quoi se nourrir... A-t-il vu cela ? Je m'émeus toujours à essayer de deviner ce que ces pièces historiques ont vu passer, et au bras de qui, dans quelles circonstances, heureuses ou tragiques. Les ayant acquises, je me sens responsable de la sauvegarde de ces pièces de notre Histoire... Ce qui pose quelques fois de vrais dilemmes, comme dans ce cas de ce sac : dois-je me permettre de l'utiliser au quotidien, et ainsi risquer de l'abîmer à terme ? Je ne le quitte plus depuis que je l'ai reçu cette semaine : je l'adore, ile st pour une fois d'une bonne taille et hyper pratique, tout en étant carrément joli... J'espère parvenir à le faire vivre sans toutefois le détériorer...


A bientôt pour de nouvelles aventures vintage !