vendredi 15 février 2019

Trouvailles et Acquisitions Récentes

La saison des vide-greniers est presque lancée ! En tous cas, avec la belles semaine ensoleillée que nous avons eue, on se croirait déjà au printemps... Quel bonheur de goûter enfin à cette douceur tant espérée après des jours et des jours de grisaille et de pluie. Le moral s'en porte évidemment mieux, et le corps aussi du même coup !Alors, je bous à nouveau d'impatience à l'attente du week-end et des ses promesses de nouvelles trouvailles...



L'essentiel des pièces que je vous présent aujourd'hui ont été acquises entre les traditionnelles puces du samedi matin (autour de l'église St Aubin à Toulouse), et le plus gros vide-grenier (couvert) du début d'année, qui marque la reprise des festivités dominicales pour moi :-) Quelques autres ont été dénichées au hasard de mes fouilles dans les méandres du net... Mais voyons cela en détails sans plus attendre !


Oh ben tiens, comme par hasard, un peu de vaisselle !!! LOL 
Ben oui, je ne résiste que difficilement 6 voire pas du tout - à la vaisselle ancienne, surtout les éléments des manufacture Digoin, Sarreguemines, Luneville, et autres pratiquant le motif au pochoir. Mon objectif est de constituer à terme un service complet composé uniquement d'éléments orphelins : quand il n'y a qu'une assiette / qu'un bol / qu'un plat, les gens les vendent bien moins cher...et puis j'aime le côté fun d'une tablée dépareillée, pleine de couleurs et de variété. Ces deux éléments-ci vont donc retrouver leurs cousins et cousines dans mon vaisselier, avant de venir animer prochainement une joyeuse tablée.


Entre la vaisselle et le bric-à-brac, ce petit plat de dînette en émail sera parfait pour servir des snacks à l'apéro ! Eh oui je kiffe l'émail aussi, et ce petit élément quasi donné sur le vide-grenier de dimanche m'a ravie. Oui il m'en faut peu ha ha  ^^ !


Je chine assez peu de verrerie d'ordinaire : on trouve très peu de verres dignes d'intérêt à mon sens, ou alors très cher ou très fragiles... du coup à part les verres à motifs au pochoir (encore !) que j'adore et qui commencent à se faire rares, et les bocaux anciens... Mais pour une petite pièce, je me suis laissée séduire par ces deux pots anciens, qui pourront trouver de multiples usages : pot à crayon, vase, réceptacle à perles ou autres... 


Toujours aussi fan des pièces kitsch en plastique des années 70, je leur résiste de mieux en mieux...sauf quand c'est vraiment pas cher ! Comme pour ces deux paniers, ce petit porte-lettres, ce cache-pot grand volume et ces deux cintres bariolés, qui ne m'ont presque rien coûté !


Décidément j'adore les broderies des pays de l'Est. Et cette petite boîte à bagues chinée pour une petite pièce ne pouvait pas rester sur place, elle est repartie avec moi ;-)


Là c'est plus pour le clin d'oeil à mes origines alsaciennes et parce que c'est vraiment trop cute ! Petit sac en toile imprimée...ma fille a voulu me le braquer direct ! Déjà accumulatrice de sacs...on se demande de qui elle tient ça ;-D


Chiné sur Ebay, un joli métrage de coton Art Déco qui promet un beau projet prochain ! J'adore !


Toujours fan des trousses des années 60-70, je commence à en avoir pas mal en réserve...Mais je n'en avais encore jamais chiné de cette grande taille, qui contiendrait presque une tablette !



Pour le rangement des papiers ou autres, une grand boîte à clapet en cartonnage épais, vériatble petit meuble à ranger sur une étagère ou dans un buffet. D'ordinaire les brocs vous vendent ce genre de boîtes anciennes à prix d'or ! Mais j'ai eu la chance de dénicher celle-ci pour trois fois rien sur un stand où j'ai mes habitudes ;-)


Ca faisait un moment que je n'avais pas chiné quelques cartes postales anciennes... Celles-ci feront bientôt des voyages jusqu'au bout du monde : quand je vends une belle pièce sur ma boutique Etsy, je l'accompagne toujours d'une carte ancienne que j'ai chinée :-)


Petit miroir caché, artisanat de  ?? J'hésite entre l'Inde et un pays d'Afrique du Nord... Qu'en pensez-vous ?


J'avais dit que j'arrêtais d'acheter les pouic-pouics, mais les seuls auxquels je ne résiste pas sont ceux de la marque Delacoste, comme ce ravissant chaton aux yeux hallucinés.


Et encore des broches !!! Comme si je n'en avais pas assez... Mais comme c'est mon bijou fétiche, je ne me lasse pas d'en trouver de nouvelles, toujours avec plaisir. Cette jolie fournée a été acquise entre le net et le vide-grenier de dimanche, et mêle des pièces des années 40 à 70-80. 


Gros coup de coeur évidemment pour cette délicate brassée de fleurettes en celluloïd...et ces drapeaux alliés en résine peinte qui vont rejoindre ma collec de broches Libération...


Coup de coeur également pour cette large broche en métal émaillé aux fleurs tricolores, dans un style mêlant Art Nouveau et Art Déco. J'adore !


Pas grand'chose côté mercerie, à part cette paire de boutons en bois peint des années 40 à motif Libération avec ses fleurs bleu-blanc-rouge : bleuet, marguerite, coquelicot. 


Terminons avec mes deux pièces favorites, parmi cette jolie moisson de trouvailles :
 


Une belle paire de gants en laine crème à motifs bordeaux, vers les années 40-50, qui a accroché mon regard sur un stand dans les allées du vide-grenier de dimanche. Je suis toujours aussi accro aux gants de l'époque, donc je n'ai pas hésité une seconde ! Surtout qu'en trouver en état aussi parfait relève presque de l'exploit aujourd'hui !


Et ma pièce de la semaine : un grand cabas en patchwork de cuir marron chocolat et bordeaux, années 40, déniché sur le net à un prix plus que raisonnable car référencé comme  70's ! Typiques de la période de restriction textile, ces sacs étaient généralement confectionnés avec des chutes de cuir (le cuir étant rationné). Sa grande taille très pratique et sa forme proche de celle d'un panier me laissent à penser qu'il a pu servir de sac de courses... J'imagine les heures à passer dans les queues pour acquérir à peine de quoi se nourrir... A-t-il vu cela ? Je m'émeus toujours à essayer de deviner ce que ces pièces historiques ont vu passer, et au bras de qui, dans quelles circonstances, heureuses ou tragiques. Les ayant acquises, je me sens responsable de la sauvegarde de ces pièces de notre Histoire... Ce qui pose quelques fois de vrais dilemmes, comme dans ce cas de ce sac : dois-je me permettre de l'utiliser au quotidien, et ainsi risquer de l'abîmer à terme ? Je ne le quitte plus depuis que je l'ai reçu cette semaine : je l'adore, ile st pour une fois d'une bonne taille et hyper pratique, tout en étant carrément joli... J'espère parvenir à le faire vivre sans toutefois le détériorer...


A bientôt pour de nouvelles aventures vintage !


 

mercredi 13 février 2019

Tons Chauds Sous le Soleil de Février

Quel plaisir de voir enfin revenir le soleil ! Même si bien entendu il ne fait que passer, et que les journées restent fraîches. Mais au moins, le moral prend un bon coup de pep's, et c'est tout ce qui me manquait ces derniers jours !
J'ai donc profité de la radieuse matinée de samedi dernier pour étrenner une nouvelle venue, dans des tons chauds auxquels je ne suis pas vraiment habituée mais vers lesquels je tends de plus en plus il faut l'avouer.


Il s'agit d'une robe trompe-l'oeil puisqu'elle est bâtie comme un tailleur léger avec veste à manches courtes, boutonnage avant, légères basques cachant des poches, et une jupe droite. Le tout dans une rayonne souple et douce, une des plus agréables que j'ai pu porter jusqu'ici. 


Coupe très classique donc, mais une de celles qui convient le mieux à ma silhouette je pense : les lignes épaulées, avec taille marquée et jupe droite, et un petit détail pour à la fois "dessiner" et masquer les hanches (ici les basques mi-longues avec poches qui structurent la silhouette à cet endroit qui fâche), sont parmi mes formes préférées.


Les tons sont chauds, en vrai un marron caramel beaucoup moins criard que sur les photos, mais comme elles ont été prises en plein soleil mon appareil en a complètement saturé certaines... 


Avec une telle avalanche de tons chauds, j'avais envie de quelque chose qui tranche un peu. J'ai donc opté pour des collants noirs, mes alliés indéfectibles de la saison...n'en déplaise à certain(e)s : oui je sais c'est pas vraiment "époque" mais finalement je n'en ai que faire, car je préfère me sentir bien dans mes fringues et faire vivre ces belles robes à ma façon, en mêlant les styles et les époques, plutôt que de faire du tout 40's de pied en cap !  Je ne fais pas de reconstitution historique, je n'ai d'ailleurs jamais voulu être totalement dans la copie de looks d'époque, mon truc c'est de m'habiller comme ça au quotidien et de m'approprier les coupes, tissus, couleurs, accessoires...


Mais je m'égare... Je parlais de couleurs qui tranchent avec celles de la robe : collants noirs donc, avec un rappel de noir dans le chapeau, un peu de rouge toujours pour le côté fun, quelques pointes d'orange pour le dynamisme, et des tons de bleu pour la touche de couleurs "froides". J'aime construire mes tenues sur des contrastes, bien loin du "color block" !


Au col, une très jolie broche chinée récemment : bouquet de fleurs en tissu et feutrine brodée de fil de laine. J'apprécie particulièrement la palette variée de cette pièce car elle me permettra de nombreuses associations, faisant toujours son petit effet. De plus j'ai une double attirance pour ces broches en textile, qu'elles soient crochetées, en coton, en laine, en feutrine, en tissu...leur fragilité m'émeut, et je me sens privilégiée de les posséder, de les chouchouter.


Ce sac est l'un des fleurons de ma collection de sacs de la période de restriction textile. Il en possède tous les traits typiques : fermoir en bois, forme trapézoïdale, pas de cuir. Il devient si rare d'en dénicher en couleurs que mes exemplaires qui sortent du noir / marron / beige sont de vrais trésors à mes yeux ! Celui-ci est en tissu type satin épais, avec un motif fait à la main en relief (on dirait d'ailleurs comme une colle ou une résine, c'est assez difficile à décrire), et son cadre est peint d'un rouge vif. Le fermoir semble être en laiton, comme les renforts sur les angles du cadre. Trop beau j'adore.


Première sortie pour ces chaussures qui pour une fois allient authenticité ET confort ! Plus ça va plus j'ai du mal à tenir toute une journée avec des talons, surtout anciens...c'est la vieillerie ça madame ! LOL. Ben oui je me rouille un peu, et puis comme au quotidien je fais un taf où je suis tout le temps debout à piétiner ou faire des kilomètres (je suis serveuse en restaurant), pas moyen de tenter les talons. Je n'ai donc plus beaucoup d'entraînement ! Alors je me rabats sur des modèles plats ou quasi-plats comme ces chaussures bicolores en daim bleu et cuir rouge. Comme je suis assez grande, ça passe même plutôt bien avec les fringues 40's, et je ne boude pas mon plaisir d'allier le style au confort. Plus envie de souffrir le martyre dans des chaussures inadaptées, juste pour que ça soit joli ! Ça, c'était avant ;-D



Avec et sans veste...
Mon chapeau est un de mes préférés, offert par mes collègues de chez Groucho il y a un sacré bail... Il est en feutre noir avec drapé de velours bleu , et est ouvert sur l'arrière. Sa forme à calotte haute est typique des chapeaux des années 40 et est très proche de la silhouette des turbans de l'époque, voilà sans doute pourquoi je l'affectionne tant. Je songe même à en faire des copies...quand j'en trouverai le temps !



Me voilà donc parée pour partir aux puces ! 
Maintenant que mon travail ne me permet plus de porter ce genre de tenue "complète" au quotidien (j'entends avec des pièces d'époque, fragiles et souvent pas très pratiques quand on fait un taf physique et salissant), j'attends toujours impatiemment le samedi pour étrenner mes plus belles robes. Un vrai plaisir de débuter mes week-end avec une jolie tenue 40's !

Alors, que vais-je vous concocter pour la semaine prochaine ? Il semblerait que le soleil nous suive jusqu'au week-end, c'est une chance ! J'ai bien envie de sortir une pièce plus légère pour l'occasion, ce qui me permettra de vous montrer la très belle veste en jersey que ma Maman m'a offerte pour Noël... Mais je n'en dis pas plus, vous verrez cela très bientôt dans ces pages ;-)

A très vite !


mercredi 23 janvier 2019

Trouvailles du Week-End

Dimanche dernier, je me suis rendue accompagnée de ma mère à des puces de couturières dans un quartier de Toulouse, évènement annuel en passe de devenir une tradition mère-fille puisque c'est la 3e édition que nous faisons ensemble. 
Après avoir installé notre stand, nous avons chacune notre tour arpenté les allées bondées de fils, boutons, tissus, et mille autres accessoires de couture et de mercerie. Un réel plaisir quand on aime ça ! Et l'occasion de chiner plein de ravissants petits trésors, propices à une inspiration nouvelle. 
Ainsi, voilà mes prises de cette année :



Joli bazar que voilà ! Des appliques, galons, tapisseries, magazines de tricots, boutons, laines, boîtes... Des choses pour moi, d'autres pour ma fille, et autant de projets à venir !

Voyons cela en détails :



Deux magazines de tricot de 1936, vraie mine d'or en terme de modèles et de repères historiques de la mode... Je suis hyper fan des coupes de cette époque, et j'ai toujours le plus grand plaisir à feuilleter ces magazines (j'ai une bonne vingtaine de numéros de "Pénélope", avec des modèles à tomber), source infinie d'inspiration. Mais quelle tristesse aussi quand je pense que je ne ferai jamais tous ces beaux tricots : il n'y a rien à faire, je n'accroche toujours pas au tricot...



Chouette ! Plein de motifs nordiques dont m'inspirer pour mes broderies à venir ! Eh oui car j'ai plein de projets : si le tricot n'est pas mon truc, la broderie en revanche me plaît beaucoup, et je peux y passer des heures... A venir : une ceinture brodée main rehaussée d'une belle boucle ancienne...dès que j'ai un peu de temps !
Quant au second livre, il promet de chouettes moments à partager avec ma fille car je pense fabriquer ces doudous avec elle quand elle sera plus grande et en âge de commencer à apprendre à coudre ^^
 


Je l'ai vu de loin en arrivant dans la salle, et il m'a tout de suite plu ! Oui je sais c'est kitsch à mort, ça va faire grincer pas mal de dents, mais moi j'adore, je ne résiste pas à ces tapisseries au canevas kitschissimes !  
 


Toujours pratiques pour y nicher, maquillage, bibelots, médocs ou autres, ces petites trousses 70's trouveront très vite un nouvel usage.


Pas folichon niveau tissus cette année : je n'ai trouvé que ce coupon de toile basque aux couleurs estivales, qui finira sans doute en coussin d'extérieur. Encore un plaid granny, cette fois dans des tons plus neutres, c'est sympa aussi... Quant à ce tissu bien 70's que vous apercevez tout en bas, c'était à l'origine un dessus de lit (le tour est entièrement frangé en cordelette bleu roi), mais au vu de sa matière pas glop, je pense plutôt l'utiliser en plaid de pique-nique !



A mini prix, je ne résiste jamais à ces napperons au crochet typiquement 70's ! Ma fille est heureuse car je lui en ai offert plein et elle s'éclate avec pour couvrir ses poupées, etc.



Pour la chambre de ma fille, ce ravissant coussin étoile, entièrement fait main au crochet...comme j'adorerais savoir faire ça !!!



 Pour un futur bricolage avec ma fille, un sachet rempli de grosses paillettes à motifs... Ça brille, c'est kitsch, j'adore ! :-D




Trop, troooooop chou, ce petit étui à couture de voyage, années 70, jamais utilisé !
Faut que je vous avoue d'ailleurs : j'ai un soucis avec ces étuis à couture miniature, je n'y résiste pas ! Non non je ne vais pas en faire une collection mais j'ai vraiment du mal à m'en empêcher tant j'aime ces ravissants objets... 
Je suis décidément vraiment atteinte de collectionnite aigüe...



Toujours hyper pratiques à avoir dans son sac, surtout quand je pars chiner, je ne pouvais pas laisser ces deux mètres-ruban de poche ! Qui plus est, datant des années 70 et neufs d'époque !



J'ai flashé sur ce ravissant coupon de tissu fleuri qui s'est avisé être un petit sac : je le destine à ma fille qui y mettra sans doute ses patins de gym quand elle sera plus grande, comme moi petite...
Quelques écheveaux de fil à broder dans de belles couleurs inspirantes : y'a plus qu'à !



Un belle longueur de galon tissé d'un motif Libération que je destine à devenir une ceinture (oui je parle bcp de ceintures mais j'ai vraiment envie de m'en bricoler quelques unes très prochainement).



Un bien joli galon, qui au gré de mes projets à venir trouvera sans doute sa place sur une robe, un sac...



Grande applique en coton ciré doré rebrodé de bleu métal au point de chaînette... Encore une pièce magnifique je ne pouvais tout simplement pas laisser passer ! Quant à lui trouver une utilité...on verra bien en temps et en heure ;-)



Mignonne applique fleurie, vers les années 20-30...
 


Trop fan de celle-ci, rehaussée de fil d'argent...



Quelques jolis spécimens au rayon boutons : plastique,bois ou pâte de verre peints, et même céramique, je prends ! Quant à cette jolie boucle de ceinture bicolore, elle trouvera très rapidement sa nouvelle vie.




Deux ravissantes boîtes en tissu années 70 pour ma fille : une grand armoire-penderie, et un petit meuble à tiroirs pour qu'elle puisse ranger ses petits trésors comme maman :-)



Et on termine avec mes deux pièces préférées de cette fournée de trouvailles : la première est une broche en cordonnet de coton blanc, noué en bouquet de fleurs enrubanné, vers les années 40. Ça n'a l'air de rien mais je suis toujours hyper touchée par ces petites broches anciennes en textiles, de par leur fragilité : je suis d'autant plus chanceuse de les trouver...



Et ma pref' du jour est cette broche / élément pour chapeau des années 30, bouquet de fleurettes en feutrine rebrodée de fils de laine. J'adore ! Les broches en feutrine c'est vraiment ce que je préfère je crois. Cette fragilité, cette invention aussi...comme dit je suis toujours émue quand j'en déniche une...


A très bientôt pour de nouvelles trouvailles !