dimanche 11 octobre 2015

Teintes d'Automne

Ah ! L'Eté indien, l'Automne, enfin ! Ces journées mi-chaudes mi-fraîches, cet air chargé d'humidité brassant une odeur douceâtre à nulle autre pareille... Chaque année ça réveille en moi des envies de longues balades en forêt, des souvenirs d'enfance entre rentrée des classes et tas de feuilles mortes au fond du jardin. Et dans ma penderie, ça se traduit par des teintes plus chaudes, franches, lumineuses. Cette année j'ai même une nette propension à aller vers des couleurs que d'ordinaire je fuis, comme le marron, le jaune, et même l'orange (brique, hein, pas flashy quand même faut pas déconner !).


Je ne sais pas trop pourquoi j'ai une vraie aversion pour le marron, ancrée depuis de longues années. A part par très petites touches sur mes chaussures ou sacs à main, je n'en porte jamais. Difficile à assortir, un peu vieillot sur les bords, j'apprécie souvent de le voir sur les autres, mais sur moi non merci ! Il semblerait que mes réticences commencent à tomber. 
Il en va de même pour le jaune que d'ordinaire je fuis soigneusement, mais par lequel je suis irrésistiblement attirée depuis quelques mois. Pourquoi ? Si je savais... Avec ma peau très claire, le jaune n'est pas franchement évident, donnant vite un teint un peu éteint, limite maladif. Mais je découvre qu'en fait, ça dépend de sa tonalité. Ainsi me suis-je risquée, après avoir craqué sur un joli tricot jaune et brun lors de mon passage à Bruxelles en Juin dernier, à m'offrir cette jolie robe jaune...





Il s'agit d'une robe américaine en rayonne jaune pâle agrémentée d'arabesques noires, à la coupe "princesse" typique des années 40, que j'ai chinée dernièrement sur Ebay. Pour une fois elle est plutôt courte, sa longueur au-dessus du genou laisse à penser  qu'elle a appartenu à une femme plus petite que moi, à la morphologie éloignée de mes proportions très "actuelles", avec mon mètre soixante-dix et mes épaules de camionneuse ! Je porte cette petite beauté parfaite pour un look lumineux de tous les jours avec des accessoires à dominante marron, et une broche colorée qui ressort fortement sur la teinte pâle de la robe.



Seule pièce de ma tenue qui ne soit pas d'époque, cette jolie et volumineuse broche en feutrine a été confectionnée d'après un modèle 40's par la talentueuse passionnée de 1940s Style For You. J'ai craqué pour ses couleurs patriotiques détournées par ce beau jaune moutarde, inhabituel et si lumineux. C'est ma deuxième broche provenant de cette boutique, et ça ne sera sans doute pas la dernière, tant les déclinaisons de modèles et de teintes qu'elle propose sont tentantes. Réalisées dans la plus pure tradition du Do It Yourself des années 40, ces broches bénéficient d'une finition soignée et d'une excellente qualité, et font oublier qu'elles sont des "rééditions". Evidemment j'aurais préféré en trouver des originales d'époque, mais la feutrine vieillit si mal (saletés de mites !!!) !


Sur ma tête, un chapeau chiné aux puces en début d'année, en feutre marron et un froncé de crèpe d'un beige bleuté proche du gris, difficile à définir. Un peu abîmé par les mites (encore elles !), les dommages qu'elles ont causés sont presque invisibles une fois porté, car ils se concentrent sur l'arrière du chapeau. Avec sa forme haute de halo que j'affectionne, il surplombe et habille la coiffure. J'aurai mis le temps à trouver la tenue adéquate pour le porter, mais je suis assez contente de son association avec cette tenue automnale très lumineuse. 



Vu de dos, on peut apercevoir les discrètes lèchures de mites qui s'étendent sur le haut de la calotte, mais aussi la petite épingle à chapeau années 30 en résine bleutée qui maintient le chapeau en place.


Le sac quant à lui est un modèle acquis il y a peu dont je vous ai parlé tout récemment, à la forme typique années 40 époque restriction textile, trapèze avec son cadre en bois vernis. Il est en suédine chocolat et son état impeccable me permet de le sortir sans crainte de l'endommager, au contraire de nombre d'autres de mes sacs de collection.



A mes pieds, d'étonnantes chaussures années 40 en daim marron, cuir rouille et semelle crêpe, provenant d'un stock d'invendus d'époque. Drôle de forme, mais un confort in comparable, de vrais chaussons ! ...elles n'en ont d'ailleurs peut-être pas que le confort, car le petit mot qui fait plaisir de mon homme "tu sors en chaussons ?" sème le doute sur leur silhouette... Méééééé t'y connais riennnn pffffff... ;-) Donc non je confirme, ce sont bien des chaussures ! 



Petit détail des boucles d'oreilles avec leur fond bleuté pour le rappel de la broche... B.o. parmi mes préférées, typiques des années 40 avec leur style Art Déco, et ces petits hippocampes dorés. 



Voilà une tenue 40's colorée, aux teintes automnales, qui ouvre la voie à d'autres tentatives chromatiques. L'envie de nouvelles tenues élaborées me reprend, et j'ai hâte de vous montrer très bientôt mes dernières acquisitions... 

A très vite donc, pour de nouveaux looks 40's ! ;-)





3 commentaires:

  1. Ah, les mites, ce fléau!! Effectivement, on ne voit quasiment rien sur les photos qui, par ailleurs, sont sublimes! La robe est tout simplement fabuleuse et l'ensemble est ravissant. Voilà qui va me donner des idées...

    http://bb-blackbird.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire dithyrambique !
      ;-)

      Supprimer
  2. Completely gorgeous outfit! I am particularly smitten with your chic, elegant hat.

    Big hugs,
    ♥ Jessica

    RépondreSupprimer