samedi 9 mai 2015

Petits Trésors

Beaucoup passeraient devant sans s'arrêter dessus. D'autres, comme moi, ont le palpitant qui s'emballe à la simple vue de ces silhouettes typiques. 
Je les avais dans mon viseur depuis quelques temps, planqués dans ma liste de favoris dans l'attente de finances plus favorables...et un jour je me suis dit "Oh et puis Zut ! Des pièces pareilles ça ne court pas les rues ! Fonce !!!"... Je me suis donc offert ces deux très beaux sacs années 40 datant de la période de restriction textile.


J'avais déjà quatre autres sacs du même genre et de même période, tous différents et avec leurs petites originalités propres, mais c'est la première fois que je tombais successivement sur 1) des pièces en couleur (surtout le bordeaux !), et 2) des modèles aussi détaillés et raffinés. C'est pourquoi malgré leurs prix pas donné-donné j'ai complètement craqué... Des pièces aussi belles, aussi originales, c'est pas tous les jours que j'en trouve !


Le premier est a priori en reps bleu marine doublé de cartonnage, tissu intérieur satiné marine également, avec un cadre en bois peint d'un rouge vibrant, fermoir et coins renforcés en métal doré.


Son décor est assez insolite, et je suis bien incapable de dire avec certitude en quoi c'est fait ! A première vue on dirait une fibre textile colorée saupoudrée sur un trait de colle disposé avec un embout fin... Mais je ne peux jurer de rien ! Ce qui est sûr c'est que les irrégularités de la réalisation témoignent de son caractère "fait main".

 
 Raffiné jusqu'aux plus petits détails, comme la forme très Art Déco de son fermoir...
 

Passons au second, pièce incroyable s'il en est, déjà par sa couleur plutôt rare, mais aussi par le travail de patience de son décor. Coton gris-rose-bordeaux (difficile de définir cette teinte !) entièrement brodé de cordonnet rosé, toujours doublé de cartonnage pour maintenir le sac en forme, cadre en bois recouvert de suédine (ou simili) bordeaux, avec à nouveau fermoir et coins renforcés en métal doré.


Quel travail de fou !!! Mais c'est ce qui donne tout son charme à ce sac très original. 
J'ai terriblement hâte de trouver la tenue adéquate pour sa première sortie, vous l'imaginez !


Ici aussi le fermoir a une forme originale. Moins géométrique et Art Déco que son cousin marine, mais tout aussi typique.

On croise de plus en plus rarement ce type de sacs, que ce soit sur internet ou en vide-greniers ou brocantes. Ceci dit il suffit d'un peu de chance pour dénicher des perles ! Ainsi j'en ai deux en une espèce de paille, deux autres mêlant tissus et lanières d'un cuir très fin. Toujours avec cette même forme en trapèze, toujours doublés de cartonnage, et fermés par un cadre en bois peint ou recouvert.
Le plus difficile reste de les trouver en état d'être encore portés. Ainsi la plupart de ceux que je possède sont trop fragiles pour supporter mon bardas toute une journée : souvent la faiblesse principale concerne l'attache au cadre, ou les coins rendus délicats par l'usage. Mais même quand ils ne sont plus utilisable, il est hors de question de m'en défaire : ce sont de si incroyables marqueurs de l'Histoire de la Mode et de l'Histoire tout court, témoins silencieux d'une période difficile où le système D a donné lieu à des créations toutes plus originales et ingénieuses. On est bien loin de la société de consommation actuelle...

A très bientôt pour les voir enfin portés !!!


 

3 commentaires:

  1. Oooh, how immensely pretty! I've always been drawn to anything that includes soutache. Awesome finds, dear gal!

    ♥ Jessica

    RépondreSupprimer